Sanglier courant dans un marais

Réglementation L'agrainage Sanglier mangeant du maïs

Grands gibiers

Dans la prévention des dégâts de grands gibiers commis aux cultures agricoles, l’agrainage présente à certaines époques de l’année, un intérêt.

Les modalités de cet agrainage sont encadrées par le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique.

Dans les Deux-Sèvres, en dehors des parcs et enclos de chasse, l’agrainage est autorisé entre le 1er mars et l’ouverture générale de la chasse.

Cependant en cas de concentrations anormales ou excessives d’animaux susceptibles de porter atteinte aux intérêts agricoles et/ou forestiers, cet agrainage pourra être suspendu à la demande des cellules de veille.

Les conditions d’agrainage en milieux ouverts sont les suivantes :

  • uniquement en sous-bois,
  • à plus de 100 mètres de toute lisière,
  • uniquement à la volée,
  • seuls les végétaux, fruits et céréales sont autorisés à être dispersés. Toute adjonction de produits attractifs artificiels ou médicamenteux est interdite à l’exception du goudron de Norvège et du cru d’ammoniac plus considérés comme des indicateurs de passage.

Tout agrainage est prohibé entre l’ouverture générale et la fermeture générale de la chasse, sauf dérogation accordée sur autorisation préfectorale après avis de la Fédération des Chasseurs des Deux-Sèvres. Consultez la rubrique relative dans le Schéma Départemental en cliquant ici.

Anatidés

En référence à l’article L425-2 du Code de l’Environnement, l’agrainage des canards est autorisé toute l’année dans le département des Deux-Sèvres.

Toutefois, le tir, au sol et hors des nappes d’eau, d’oiseaux s’alimentant de nourriture apportée artificiellement est prohibé.